Patricia d’Isola & Christophe Le François - Documentation - Archives

• le françois : icônes

vendredi 20 décembre 2019, par clf

Quelques décorations d’intérieur pour jouer avec les codes du monochrome.


Des auteurs ont remarqué comment les croyances se sont modifiées depuis le XIXe siècle. Pierre Bourdieu en particulier pointait un déplacement du champ de la croyance du religieux vers le culturel [1]

Les grandes manifestations actuelles en témoignent : organisées autour d’un.e artiste ou d’un groupe d’artistes historiques, ces événements attirent un public international. Il faut en parallèle dresser des architectures pour accueillir des collections et des expositions temporaires. Tout s’apparente au fonctionnement religieux : figures artistiques sacralisées, fréquentation de masse dans les lieux de culte, prêtres et liturgies culturelles. Chaque pays, chaque grande ville, chaque petite ville tente de développer ce secteur pour attirer les pèlerins et développer le commerce qui l’accompagne.
Les collections deviennent essentielles avec des « œuvres phares » imaginées et réalisées par des personnages promus au rang d’artistes prophétiques. Leurs œuvres se convertissent en icônes sacralisées.

...

Dans leurs parcours, des artistes tels que Casimir Malevitch, Alexandre Rodchenko, Wladysław Strzemiński ou encore Katarzyna Kobro ont initié un usage moderne de la couleur monochrome.

Vidé de la représentation, de la forme, et des conventions qui accompagnaient l’art pictural, le monochrome était riche de toutes les intentions et se présentait comme une amorce pour de nouvelles recherches concrètes, mystiques ou formelles.

Aujourd’hui la peinture « monochrome » est un genre au même titre que le paysage. Mais un genre conventionnel codifié par les pratiques contemporaines ritualisées, avec les artistes prophétiques qui servent de référence et leurs icônes présentées dans les temples culturels.

Une pratique codée et ritualisée avec laquelle il convient de jouer pour réaliser des objets décoratifs.

Cette série actualise le dispositif Petits monochromes délicteux (1990)


Icône Casimir (noire), icône Alexander (argentée), icône Katarzyna (dorée), icône Wladysław (cuivrée)

Peinture sur panneau de bois enduit, pampilles et accessoires.
29 x 29 cm, 2019

Le travail du bois, les manipulations et le stockage vont altérer progressivement l’objet qui gardera ainsi les traces du temps qui passe.

Conçues et exposées dans le cadre de l’événement "Sacrés petits formats" organisé par le collectif Grap’s de décembre 2019 à janvier 2020.


Photographies : christophe le françois

biographiedroits des auteurs

Notes

[1] BOURDIEU, P. (2013). MANET. Une révolution symbolique. Cours au Collège de France (1998-2000) suivis d’un manuscrit inachevé de Pierre et Marie-Claire Bourdieu. Ed. Raisons d’agir/Seuil.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0